Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ferme de joulieu

Ferme de joulieu

La ferme de Joulieu est un élevage traditionnel de volailles en plein air. Barbara et Vincent vous proposent de retrouver le bon goût du poulet fermier. Rendez-vous à Muret, au sud de Toulouse pour profiter de nos produits.

La grippe aviaire... et nous... et vous

Publié par ferme de joulieu sur 18 Janvier 2016, 14:03pm

Catégories : #actualité

La grippe aviaire... et nous... et vous

bonjour à tous, en écoutant les médias vous avez du entendre parler de la fameuse grippe aviaire qui touche notre région, certains d'entre vous se sont déjà manifestés pour nous apporter leur soutien et nous les en remercions. Pour le moment tout va bien à la ferme de Joulieu, mais nous trouvons important de vous tenir informé car les choses évoluent chaque jour.

Le virus est apparu en dordogne en novembre dernier chez un particulier et depuis il se propage. Il est maintenant en Haute-Garonne, il se rapproche! alors que faire?

- Tout d'abord sachez qu'il n'y a absolument aucun risque pour le consommateur! que vous mangiez du poulet, des œufs, du foie gras, du confit... il n'y a aucun risque. le fait de fréquenter des poulettes malades non plus! pas de transmission à l'homme.

- comment se propage-t-il? plusieurs possibilités :
les oiseaux sauvages, ce n'est pas le plus courant mais c'est le plus aléatoire car on ne peut pas lutter contre eux!
les déplacements d'animaux, d'hommes et de véhicules de ferme en ferme (et oui toute la chaine d'élevage ne se fait pas forcément au même endroit)

- nos précautions :
afin de limiter les risques, les personnes étrangères à l'élevage ne pourront plus s’approcher des volailles (faites de même chez vous pour vos petites poules pondeuses!)
désinfection des bâtiments vides avec des traitements spécifiques, désinfection des parcours (avec de la chaux)
désinfection des véhicules professionnels qui nous livrent des volailles, des cages de transport...


Dans notre élevage tout va bien, nous avons des poulets, des coqs et encore quelques pintades. nos pondeuses ne sont pas très efficaces mais il y a des oeufs!
Nous avons de quoi vous servir pour plusieurs mois car les animaux sont déjà là et en bonne santé.
Par contre nous allons manquer de pintades, nous avons fait le choix de ne pas rentrer de pintadeaux fin 2015 car ils venaient des landes, une région très touchée. à ce moment là il n'y avait pas d'interdiction de bouger les volailles mais il nous a semblé évident de ne pas prendre de risque pour notre exploitation.
nous ne ferons pas non plus de canettes ce printemps (explication ce dessous)
par contre, comme notre boule de cristal est en panne, nous ne savons pas comment tout cela va évoluer et si nous pourrons rentrer de nouveaux poussins dans les mois à venir. affaire à suivre.


Bon et au niveau national : si vous avez écouté les infos, ils ont une stratégie pour éradiquer la maladie : supprimer tous les canards du sud-ouest et faire un vide sanitaire afin de tout désinfecter et de repartir sur des bases saines.
mais pourquoi les canards me demanderez-vous? laissez moi vous expliquer ça : les canards et autres palmipèdes sont des "porteurs sains" de nombreuses maladies, c'est à dire qu'ils ont le virus mais qu'ils n'en sont pas malade! par contre ils le transmettent aux autres volailles (poulets, pintades, pigeons...) qui elles meurent de la grippe aviaire. le problème est donc que le virus est là et qu'on ne le voit pas! impossible de cibler juste quelques élevages car le virus se propage de ferme en ferme.
L'idée de départ de tout abattre d'un coup a été rejetée pour ne pas détruire la filière gras et le choix est de ne plus mettre en élevage de nouveaux canards. ceux déjà là iront au bout processus (gavage et transformation) et puis stop! grand nettoyage, vide sanitaire et quand ils auront le feux vert ils reprendront l'élevage, cela permettra de sauver la fin 2016 même si ça va mettre à mal de nombreux agriculteurs (les couvoirs qui font naitre les canetons, les gaveurs, les abattoirs, les transformateurs, l'exportation) espérons que l'état et l'europe aidera la filière.

Mais pourquoi abattre s'il n'y a pas de risques pour l'homme? car si nous ne faisons rien, le virus va se rependre et toucher tous les éleveurs de volailles et d'ici quelques mois vous ne trouverez plus de poulets, ni d’œufs! Le choix est d'abattre les canards car ce sont eux qui propagent le virus (puisqu'on ne voit pas qu'ils sont malade), pour les autres volailles, si un élevage est touché par la grippe aviaire, il devra dans tous les cas, abattre tout son cheptel!


voilà vous savez tout, vous pouvez être confiant pour votre santé, aucun risque pour l'homme et vous pouvez croiser les doigts pour nous, que le virus ne fasse pas escale chez nous!
Juste un dernier point, le virus peut aussi toucher les petits poulaillers des particuliers, alors si vous avez des doutes sur la santé de vos poules, consultez votre vétérinaire et faites attention aux risque de propagation du virus, évitez de vous balader dans d'autres poulaillers!


bon en attendant si vous voulez une bonne volaille, pensez à nous : poulets à 7,2€/kg - pintades à 8,2€/kg - coqs découpés à 9€/kg

un petit lien si vous voulez plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/
je posterai aussi ce message sur le site de la ferme alors ne vous étonnez pas de le voir en double!!
barbara et vincent

Commenter cet article

Une Muretaine 20/01/2016 09:04

Merci pour toutes ces informations et bon courage à l'ensemble de la filière.